ZOUAVES - II nd Empire


Tenue de la troupe

 

En 1853, la tenue des zouaves est arrétée :

Veste de forme arabe en drap bleu foncé (contre bleu ciel pour les tirailleurs algériens) bordée d?un galon plat de laine garance de 12 mm de large. Le devant est orné d?une arabesque en galon jonquille de 12mm terminée en trèfle sous le creux de la clavicule. Le galon fait une boucle simulant une fausse poche (tombeau) dont la couleur est distinctive du régiment (garance au 1er, blanc au 2nd, jonquille au 3e).

La chéchia est en tissu de laine garance, avec un cordon tordu et un gland à franges. Le turban est en tissus de coton vert.

Le pantalon de forme arabe (seroual) est en drap garance orné d?un cordonnet bleu sur les coutures du coté.

 


Photo Laffont - Godillot

 

Photo Provost (Toulouse)

 

Tenue des officiers

1853 : Grande tenue : tunique en drap bleu foncé de la forme de celle des chasseurs à pied (boutonnant droit par 9 boutons). La manche est fermée par trois petits boutons. Le grade est indiqué par les épaulettes.

En petite tenue la tunique est semblable, sans bride d'épaulettes. Les galons étant sosu la forme de noeuds hongrois.

Pantalon de drap garance à plis est bordé d?une bande de drap bleu foncé de 50mm.

Les officiers portent aussi la cravate de soie noire nouée devant.

 

Chef de bataillon de zouaves - Grande tenue
Photo Petit (Paris)

Chef de bataillon de zouaves - Petite tenue
Photo Petit (Paris)

 

Officiers de Zouaves - Second Empire

Le colonel Détrie
2e régiment de zouaves

Le sous lieutenant Galland

Photo Klary (Oran)

Capitaine adjudant major
Photo Dupont (Oran)

Photo Jacquard (Sedan)

Suite : les zouaves sous la République

L'historique des régiments de zouaves sous le IInd Empire

retour menu