Isidore théodule GARNIER, né le 3/12/1816 à la Chaussée (Marne)

Photo

Service 1834. En gagé volontaire au 19em léger. Brigadier, puis sous officier (1835)

Nommé sous lieutenant en 1840. En Afrique

Lieutenant en 1843. Le 30/10/1847 à Djidjelly, il est blessé d'un coup de feu à la jambe droite (Chev LH)

Capitaine en 1848 au 19em léger.

Chef de bataillon en 1854 au 26em RI, puis au commandement du 5em BCP. Campagne de Crimée, il s'illustre durant la première attaque de la tour de Malakov (18 juin) où il est blessé de cinq coups de feu et d'un coup de baïonette. Son bataillon après avoir capturé la position doit retraiter et perd 18 officiers sur 19 ainsi que 367 hommes. Garnier est cité à l'ordre du Corps expéditionnaire et nommé officier de la Légion d'Honneur. La 11/9/55 il est nommé au commandement du bataillon à pied de la Garde Impériale.

Lt Colonel en 1857 au 19 RI, puis aux zouaves de la Garde.

Colonel en 1860 au 18 RI. Cité à trois reprise à l'ordre du corps expéditionaire du Mexique : Au siège de Puebla où il est blessé par un biscaïen qui lui perce le bras droit et le pénètre par l'aisselle jusqu'à l'épine dorsale ; Passe au 51e RI en 1862. Aux affaires de l'Espinasso del Diablo et du Corral des Santo ; Ainsi qu'au combat de la Pation (Sonora). Comm LH 1863.

Brigadier 1865. De retour en France il commande la subdivision de la Creuse, puis une brigade de l'armée de Paris avant de commander la seconde brigade des voltigeurs de la Garde. Guerre contre l'Allemagne : à l'armée du Rhin, il reçoit plusieurs blessures notamment le 7 octobre où sa brigade enlève les fermes de Tappes au nord de Metz. En captivité en Allemagne, il reçoit une brigade de l'armée de Versailles à son retour.

Division 1870. Commande la 8em DI (1874-1877) GO LH 1876. Puis le 8en CA (1878-1880). GC LH 1881. reserve en 1882.

retour menu