Adrien Alexandre Adolphe DE CARREY DE BELLEMARE, né le 14/12/1824 à Paris
 
Photo Nadar (Paris)
Photo Buhat (Saint Amand)
Photo Boyer (Paris)
 

ESM 1841. Nommé sous lieutenant en 1843. Campagne d'Afrique (1843-1848). Blessé par une balle au coté gauche le 19/5/45.

Lieutenant en 1848. Blessé d'une balle durant les événements de 1848.

Capitaine en 1854. Campagne de la Baltique (1854), d'Orient (1856). Chev LH 1858

Chef d'escadron en 1859. Campagnes d'Italie et du Mexique (62-63). Off LH 12/3/1862

Lieutenant Colonel en 1863.

Colonel du 78 RI en 1868. Durant la guerre contre l'allemagne, il s'illustre d'abord lors de la bataille de Froeschwiller, puis en s'échappant de Sedan et est nommé général de brigadie. Affecté au siège de Paris où il commande plusieurs bataillons de mobiles.

Promu divisionnairele 8/12/1870, il commande l'attaque du Bourget, qui après la prise du village se termine en déroute après la contre attaque prussienne le lendemain. Il sera accusé d'avoir monté en épingle cette attaque pour favoriser sa carrière, lui en revanche accusera le commandement de ne pas l'avoir soutenu pour tenir le village. Il devient alors la coqueluche des républicains qui voient en lui un des rares généraux combattant. C'est à cette occasion qu'il est photographié par Nadar, dans la tenue non reglementaire portée durant la guerre de 1870 (les trois étoiles de grades étant remplacées par 7 galons sur les manches).

Rare officier ouvertement républicain de l'armée impériale (en 1873 son commandement lui est brièvement retiré par MacMahon après qu'il ait publié une lettre dans laquelle il indiquait refuser de servir une monarchie), sa carrière est tout d'abord ralentie dans les premières années de la République concervatrice : la commission de révision de grades instituée à la fin de la guerre le remet général de brigade et il est mis à la tête de la 55em brigade, puis de la 69eme (1876-1877) et la 8eme (78 et 79).

La chute de Mac Mahon et l'arrivée au pouvoir des Républicains accélèrent enfin sa carrière : Promu Général de division en 1879, il prend le commandement de la 29 DI (80-82) et est promu commandeur de la Légion d'Honneur (8/7/1881). En 1883, il prend la tête du 13em corps d'armée, puis du  5em CA en 1885 et du 9em corps de 1886 à 1888. Il est aussi membre du CSG entre 1886 et 1889, date de son passage à la réserve. Il a été fait Grand Croix de la Légion d'Honneur le 26/6/1886.

Il est mort en 1905

retour menu